Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 19:01

 

http://www.livraddict.com/covers/20/20984/couv6006905.jpgMargaret Prior est vieille fille de la haute société anglaise, portant le deuil de son père. Au sein de sa demeure, il ne reste plus qu’elle, sa mère et leurs domestiques. Ainsi, afin de pallier à son ennui, elle rend régulièrement visite aux détenues de la prison de Millbank afin de leur apporter du réconfort, afin qu’elles puissent s’exprimer librement et afin qu’elle-même puisse se détacher petit à petit des jupons de sa mère. En effet, celle-ci ne lui laisse que très peu de liberté, et l’oblige à assumer sa vie de femme célibataire.

La prison détient des voleuses, des criminelles, des mères maquerelles, des femmes qui ont tué leur bébé… Alors bien sûr, ces visites font désordre chez les Prior qui ne comprennent pas les visites de Margaret et notamment l’intérêt qu’elle porte aux femmes incarcérées. Tous pensent que ces visites ne font qu’accentuer le profond mal être de la protagoniste. Très vite, cependant, Margaret se lie d’amitié avec la très renommée spirite Selina Dawes. Au fil des visites, Margaret et Selina deviennent de plus en plus proche et cette dernière est alors plus à même à parler de son histoire. Margaret découvre alors le spiritisme, se passionne même pour cette « science ». Elle entre petit à petit dans le monde de Selina et prend part à des séances de spiritisme, assiste à des apparitions d’objets et redécouvre le sentiment amoureux…

 

 

Cette lecture est très particulière puisque ce n’est pas le genre de livre que j’ai vraiment l’habitude et l’envie de découvrir… Cependant, avec notre petit « club lecture », le thème de l’Angleterre victorienne est tombé et il a bien fallu faire face. J’ai dû proposer un livre mais aussi en lire un, ce qui n’est pas vraiment simple lorsqu’on ne connait rien sur ce thème-là. Le bilan est mitigé…

 

Le roman fait alterner le récit de Selina Dawes retranscrit dans un journal intime, et celui de Margaret Prior, également retranscrit dans un cahier intime. Le style est très intéressant car on découvre les pensées les plus profondes des personnages. On en apprend également un peu plus sur la vie qu’elles mènent, sur la vie à l’époque victorienne (même si on en a qu’un vague aperçu). Le lecteur est enfermé dans trois espaces clos : la maison de Margaret (et plus particulièrement sa chambre), la prison de Millbank et l’ancien lieu d’habitation de Selina. Le tout forme quelque chose de très prenant, crée une ambiance très intrigante, voire même effrayante… Cependant, même si j’ai trouvé le style intéressant, j’ai mis un temps un temps inouï à entrer dans le livre à trouver une quelconque envie de le lire. J’ai trouvé le début de cette histoire très, très longue et je pense qu’un certain nombre de passages auraient pu être sautés, supprimés… Finalement, il arrive que le personnage de Margaret narre des choses qui n’ont aucun intérêt pour le roman, comme par exemple ses journées, ses errances. Du coup, la progression est longue, lente… Par contre, je dois reconnaître que la fin s’accélère, devient de plus en plus prenante. Au final, les deux cent dernières pages ont été plus que dévorées, lues en apnées. C’est bien dommage ! Il m’aura fallu près de 300 pages afin d’entrer pleinement dans ce roman.

J’ai particulièrement aimé le personnage de Margaret qui est réellement attachant. Mal dans sa peau, visiblement malade et au passé flou, on a très vite envie d’en savoir plus de comprendre réellement ce qui se passe dans sa tête. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’initiative de retranscrire le journal intime de Margaret est très intéressante. J’ai eu l’impression de découvrir une personne bien réel, avec ses problèmes, ses inquiétudes, ses sentiments… J’ai également aimé connaître le point de vue de la protagoniste concernant le monde qui l’entoure, concernant le milieu mondain. Les autres personnages qui entrent en scène dans ce roman son également bien brossés, bien détaillés.

J’ai trouvé l’écriture de l’auteur très impressionnante. Avec une plume assez soutenue et très bien menée, Sarah Waters offre à son lectorat des descriptions de taille sans trop s’attarder pour autant. Ainsi, j’ai eu l’impression de me promener moi-même dans cette prison, de la connaître dans le moindre de ses détails. J’ai apprécié également les descriptions concernant les costumes, les coutumes de l’époque... Sans grande hésitation, je dirais que l’écriture de l’auteur reste le point fort d’Affinités.

 

 

 

En bref

Avec une écriture foisonnante et bien menée, l’auteure nous entraîne dans le monde carcéral du XIXe siècle. Elle brosse ainsi le portrait de femmes dont l’histoire est tout à fait prenante, intrigante. Cependant, Affinités regorge de longueurs et ainsi, je n’ai vraiment apprécié que la fin que j’ai trouvé magistrale.

 

 

 

« Je n’ai jamais eu peur comme en ce moment. On m’a laissée dans le noir, avec rien que la lumière de la rue pour écrire. »

 

 

 

10/18, 522 pages, 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Lilibook 07/01/2013 13:44


Je n'ai jamais lu encore l'auteur mais j'ai un de ces romans dans ma pal.

Marion 07/01/2013 16:30



J'espère que cette première rencontre sera bonne... Belles lectures!



Malika 03/01/2013 18:19


Je garde un magnifique souvenir de ce roman à l'atmosphère si particulière, les longueurs ne m'avaient pas trop genée, j'étais vraiment prise dans cette intrigue et ce climat opaque !!! 

Marion 04/01/2013 13:06



C'est vrai qu'il règne une atmosphère particulière dans ce roman...



Linette (pseudo) 02/01/2013 21:31


J'avais commencé "L'indésirable" de cette auteure et malgré l'histoire qui faisait très classique anglais, j'ai arrêté car je m'ennuyais à la longue. Le résumé de celui-la me tente bien aussi
mais vu que tu dis qu'il possède aussi quelques longueurs, je ne sais pas...

Marion 02/01/2013 23:27



Je me suis un peu ennuyée avec ce livre, mais peut-être que tu aimerais!



unchocolatdansmonroman 02/01/2013 06:16


je n'ai pas acheté ce récit car j'avais peur de quelques longueurs, le thème n'étant pas évident. Finalement peut-être faudrait-il que je le lise ;) En tous cas ton avis donne envie. je profite
du commentaire pour te souhaiter une très bonne année pleine de surprises ;)

Marion 02/01/2013 13:35



Un très belle année à toi également! =) Le livre n'est pas simple, c'est vrai... mais il reste cependant très intéressant! 



Moka 01/01/2013 19:36


Comment ne pas essayer de dépasser certaines longueurs pour une fin que tu annonces magistrale ?


Belle année à toi. Avec tout ce qu'elle peut apporter de meilleur, pour mieux accepter les moments moins plaisants.


Bises douce Marion.

Marion 01/01/2013 20:05



C'est vrai... Heureusement qu'il y a CETTE fin! Merci Moka. A très (virtuellement) vite! 



Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif