Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 15:03

 

http://www.livraddict.com/covers/13/13655/couv24129396.jpgLe commandant Salvatore Pirraci navigue depuis une vingtaine d’année aux larges des côtes de l’Italie, afin d’y intercepter les bateaux contenant des voyageurs clandestins se dirigeant vers l’île de Lampedusa. Cependant, ce travail le pèse de plus en plus. Il ne supporte plus cette vie, de briser des rêves de plusieurs millions de personnes.

Un beau jour, en ville, il sent une présence, quelque chose qui le fixe sans relâche. Il découvre alors que cette présence est celle d’une femme. Elle l’a suivi jusqu’à chez lui parce qu’il faut qu’elle lui parle, il faut qu’elle lui demande quelque chose. Cette femme, il l’a sauvé du naufrage du bateau le Vittoria quelques années plus tôt. Durant cette traversée chaotique, elle a perdu son bébé. Ce dernier est mort de soif et pour éviter un risque de contamination, elle a dû le jeter par-dessus bord. Si elle a gardé une raison de vivre, c’est parce qu’elle souhaite aujourd’hui plus que jamais se venger des passeurs qui l’ont trahie et qu’elle a finalement réussi à identifier. Elle souhaite retourner en Moyen-Orient et mettre fin à leurs jours. Si elle a besoin du commandant, c’est parce qu’elle est à la recherche d’une arme pour effectuer son ultime vengeance. Face à cette force, le commandant ne peut qu’accepter. Mais cette détermination l’angoisse. Cette rencontre provoque un déclic : il faut qu’il change de vie.

En même temps, Soleiman et Jamal, deux frères soudanais, sont en train de faire leurs adieux à ceux qu’ils connaissent. Ils quittent enfin leur pays, espérant trouver leur bonheur ailleurs, en Europe. Mais la tâche s’avère être beaucoup plus complexe que ce qu’ils avaient prévu.

 

J’avais aimé, adoré le Soleil des Scorta du même auteur.  J’avais été bluffée par cette écriture qui sait transporter, cette écriture foisonnante, et pleine de détails. J’ai eu envie d’aller plus loin avec cet auteur, alors j’ai acheté plusieurs livres de lui espérant être encore émerveillée… Et le pari est plutôt réussi… Je pense que je peux désormais affirmer que Laurent Gaudé est « une valeur sûre ». Même si j’avoue avoir préféré de loin Le soleil des Scorta, j’ai beaucoup aimé Eldorado.

Eldorado évoque, comme vous avez pu le voir, un thème très courant, très tendance dans les médias en ce moment : celui de l’immigration. Très tendance car le nombre de voyages clandestins provenant de l’Afrique vers l’Europe ne diminuent pas, et ce, malgré les risques pris par ces immigrants. Le risque de mourir durant le transport est bien présent, le risque de perdre son identité et sa culture en parvenant à ses fins est réel. Et malgré le fait que ce livre soit très court, on en apprend beaucoup sur les raisons de ces voyages clandestins, sur la manière dont tout cela se passe en amont et en aval. Et finalement, c’est un livre qui m’a fait réellement réfléchir sur mon propre sort, qui amène de grandes réflexions.

C’est un livre qui m’a complètement sonnée. J’ai été parfois surprise et décontenancée de découvrir de telles atrocités, de lires ces phrases qui vous prennent aux tripes. Et pourtant, même s’il s’agit bel et bien d’un roman, je suis sûre que la réalité n’est pas si loin que cela et que Laurent Gaudé n’en fait pas des tonnes sur le sort qui leur est réservé. Vous l’aurez compris, le thème m’a profondément touchée et une chose est sûre, on ne ressort pas indemne de ce roman.

Je me suis attachée aux personnages, j’ai été émue par leurs aventures. Mais le personnage qui m’a le plus marqué restera cette femme que le commandant Pirraci accepte d’aider. Son sort m’a coupé le souffle, m’a brisée, d’une certaine manière, dès les premières pages de lecture. Il faut dire que son récit est réellement poignant. De plus, l’auteur raconte cet épisode de sa vie d’une manière très détaillée, très réelle, le tout avec une écriture réellement extraordinaire… J’ai été époustouflée par son sort, par cette force de et cette envie de vivre…

J’ai retrouvé cette écriture riche, pleine de détails, rempli de couleurs diverses et variées. L’auteur nous narre une histoire de manière fluide, avec humanité et poésie. Plusieurs fois j’ai réussi à voir cette Italie que l’auteur décrit si bien. J’ai eu cette douce impression de voyager, même si le voyage n’est pas toujours agréable et paisible.

Cependant, je trouve quelques défauts à ce roman : par sa petite taille, des détails manquent, des détails, qui, pourtant, aurait pu rendre la lecture d’autant plus appréciable. J’ai déploré le fait qu’on n’en sache pas plus sur les raisons pour lesquelles Soleiman et Jamal décident de quitter leur pays. On comprend qu’il s’agit d’un besoin, d’un besoin urgent même. Mais pourquoi ? L’auteur prend peut-être le parti pris de laisser soin aux lecteurs d’imaginer les raisons de cette immigration, mais je pense que j’aurais peut-être préféré un cadrage net, précis…

 

 

En bref

Eldorado est un roman magnifique, rempli d’une force incroyable et qui, pourtant, ne laisse pas vraiment de place à l’espoir. Il s’agit d’un roman coup de poing dont on ne ressort pas indemne. A mettre entre toutes les mains !

 

 

« Je me suis trompé. Aucune frontière n'est facile à franchir. Il faut forcément abandonner quelque chose derrière soi. Nous avons cru pouvoir passer sans sentir la moindre difficulté, mais il faut s'arracher la peau pour quitter son pays. Et qu'il n'y ait ni fils barbelés ni poste frontière n'y change rien. J'ai laissé mon frère derrière moi, comme une chaussure que l'on perd dans la course. Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes. »

 

 

 

J'ai lu, 220 pages, 2009

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Malika 29/10/2012 20:07


J'ai adoré ce Gaudé là, c'est un vrai roman coup de poing comme tu le dis avec la beauté et la puissance qui caractérise l'écriture de Gaudé.

Marion 04/11/2012 16:45



C'est vrai que ce livre est magnifique... J'aime vraiment cet auteur



soukee 29/10/2012 20:04


Un roman qui est dans ma PAL depuis un certain temps... Tu me donnes envie de l'en sortir ! :)

Marion 04/11/2012 16:48



Tu peux le sortir oui. J'espère qu'il te plaira tout autant qu'à moi! ;)



Moka 29/10/2012 12:16


Tiens, une amie me l'a récemment conseillé ! Je dois découvrir cet auteur depuis pas mal de temps. Bises Marion !

Marion 04/11/2012 16:47



Oui, il faut que tu découvres cet auteur! Personnellement j'aime beaucoup, mais je pense que tu aimeras aussi au vu de tes lectures. Bonne fin de w-e et bonnes vacances à Dublin ;)



Midola 24/10/2012 09:11


C'est le prochain Laurent Gaudé que je voudrais lire. Comme toi, j'aime beaucoup son écriture (surtout dans La Mort du roi Tsongor).

Marion 24/10/2012 16:53



Je n'ai pas encore lu ce livre-là mais il me tente, tout comme la plupart de ses romans



Violette 23/10/2012 21:45


suis en train de me demander si j'ai déjà lu cet auteur... je note ce titre mais pas pour tout de suite (en automne, j'ai besoin d'espoir, moi!)

Marion 23/10/2012 22:17



Je te comprends! C'est un livre qui laisse peu de place à l'espoir, mais c'est une chouette et grande lecture.



Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif