Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 11:07

Ce livre nous a été vivement conseillé par l'une de mes profs de communication afin de nous aider à comprendre l'expression "garder la face", "perdre la face", notions que nous étions en train d'étudier en cours. J'ai donc sauté sur l'occasion et j'ai décidé de men lancer dans la lecture de ce livre tout d'abord parce que le résumé m'intéressait et m'intriguait et parce que ce livre me permettrait peut-être aussi de comprendre mon cours, d'aller plus loin. 

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv31884279.jpgLe 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand tue sa femme, ses enfants, ses parents et tente lui-même, en vain, de se suicider. Durant 18 ans, cet homme a menti. En effet, il a fait croire à tout le monde qu'il faisait des études de médecine, puis plus tard, qu'il était médecin à l'OMS. Il a également escroqué sa famille et sa maitresse afin de pouvoir mener le vie qu'il disait avoir. Près d'être découvert, il a préféré supprimé ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a  été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. 

L'auteur, quant à lui, va tenter de nous liver un témoignage objectif, de raconter la vie de cet homme, d'imaginer ce qu'il faisait durant "ces journées de travail", de comprendre, tout simplement.

 

Pour ma part, je n'avais jamais entendu parlé de cet homme, de cette histoire (et pour cause, j'avais un an!). Mais lorsque ma prof nous a fait un bref résumé, j'ai réellement été intriguée par cette histoire, assez surréaliste il faut le dire! Je me suis plongée dans ce livre et je dois dire que je l'ai vraiment trouvé poignant, choquant, marquant. 

 

Le point fort de ce livre, c'est qu'il s'agit d'un témoignage et non pas d'un fait divers romancé. Ainsi, l'auteur s'est intégré au récit et on voit que le "je" revient de manière récurrente. Emmanuel Carrère a réalisé un véritable travail d'enquête et tout au long de ce récit, il nous livre ses interrogations, ses craintes, et la manière dont il a abordé Jean-Claude Romand. On retrouve ainsi quelques lettres, des témoignages, des parties du procès. Il revient également sur la jeunesse du protagoniste, sur ces longues heures durant lesquelles il était censé travailler durement, sur sa vie familiale, sur sa liaison extra-conjugale. Son ton est neutre, objectif, respectueux. On voit clairement que l'auteur ne cherche pas à juger, mais à comprendre ce qui a pu se passer dans le tête de cet homme, comment on peut en arriver là et pourquoi.  

Et finalement, on a plutôt du mal à comprendre, comment, pourquoi et c'est peut-être l'un des points faibles de ce témoignange. Parce que, même si cet homme passe pour quelqu'un de gentil, d'humain, on ne peut oublier qu'il a quand même menti, escroqué et tué ceux qu'il aimait. Finalement, je ne suis pas arrivée à comprendre ce qui l'a poussé à faire tout cela. Il voulait certainement la gloire, la reconnaissance et la fierté de ses proches, mais est-ce réellement suffisant? D'où vient réellement ce mal? Et puis, j'ai du mal à comprendre comment personne, dans son entourage, n'a pu s'interroger, n'avoir de doutes, ne serait-ce qu'une seconde... Il faut dire aussi que l'homme est "très fort" et qu'il a réellement su berner tout le monde. Il a ainsi su garder la face durant des années, mais lorsqu'il l'a perdue, tout s'est effondré.

 

En bref

Il s'agit de bien plus qu'un roman : c'est un témoignage poignant, marquant, intrigant au point de vue neutre et objectif.  A découvrir!

 

 

"Je n'ai jamais été aussi libre, jamais la vie n'a été aussi belle. Je suis un assassin, j'ai l'image la plus basse qu'il puisse exister dans la société, mais c'est plus facile à supporter que les vingt ans de mensonge d'avant."


 

Folio, 220 pages, 2001

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Enigma 04/03/2012 22:19


J'avais bien aimé, mais sans plus.

Marion 06/03/2012 19:00



Ha oui? pourquoi?



amaryllis 31/12/2011 00:13


Je n'ai lu que D'autres vies que la mienne, L'adversaire, j'ai vu le film et c'était marquant pour moi. Comme j'aime bien l'auteur, tu me donnes envie de lire le livre. 

Marion 31/12/2011 11:53



Il suscite beaucoup d'interrogations, mais fonce! =)



Malika 27/12/2011 10:15


J'adore Emmanuel Carrère, c'est un auteur qui va assez loin dans le questionnement . Je n'ai pas lu ce roman ci, mais je me souviens très bien du film interprété par Daniel Auteuil ...et c'était
effectivement assez dérangeant !

Marion 27/12/2011 16:05



Bah écoute, moi je connais assez peu mais les deux livres que j'ai lu de cet auteur, j'ai adoré! =) J'en lirais certainement d'autres.



Fransoaz 23/12/2011 19:00


C'était mon premier Carrère, la découverte d'un grand auteur que je suis depuis.

Marion 23/12/2011 21:26



Ha moi je ne connais pas trop. Je n'ai lu que D'autres vies que la mienne et celui ci et je dois dire que j'ai beaucoup aimé les deux! =)



Céline 21/12/2011 12:16


Je connaissais l'histoire et j'ai vu le film de Nicole Garcia, tiré de ce livre (même titre). J'ai d'ailleurs vécu quelques années dans la petite ville(plutôt un village d'ailleurs) où la famille
Romand a vécu et où le drame s'est déroulé, près de Genève. Forcément, on s'intéresse encore plus !


Je n'ai pas encore lu le livre d'Emmanuel Carrère mais je le ferai très certainement dans les mois à venir car c'est mon auteur français contemporain préféré.


Pas étonnant que tu ne sois pas arrivé à comprendre le pourquoi des agissements de cet homme car personne n'a compris je crois. Manifestement, il a toujours été en possession de toutes ses
facultés mentales et c'est bien ce qui fait peur.


"La peur de perdre la face", c'est bien de cela dont il est question et cet homme ne savait pas comment le surmonter. Je ne me souviens pas de tout, mais il y avait à n'en pas douter un vieux
"traumatisme" psychologique quelque-part, qui a fait qu'il a construit sa personnalité de cette manière. Je suis habituellement plutôt réfractaire aux explications psy à toutes les sauces mais
les années passants, avec mon propre vécu, je suis de plus en plus persuadée que ce que l'on vit dans notre enfance et adolescence conditionne notre comportement ultérieur.

Marion 21/12/2011 13:43



Effectivement, il semble être en possession de toutes ses facultés mentales, mais il a été pris dans un tel engrenage que je pense qu'il lui a été difficile d'en sortir indemne. Effectivement, il
a eu peur de perdre la face et il a continué à mentir encore et toujours plus. Oui il semblerait que des choses l'aient plus ou moins perturbé durant sa jeunesse,... Mais il n'a pas pour autant
vécu un drame très traumatisant... C'est un grand mystère cet homme! Merci, en tous cas, pour ce commentaire! =)



Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif