Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 18:15

J’avais aimé le premier tome de cette trilogie (voir ici), il fallait donc que je découvre la suite… Et cette dernière m’a surprise, mais m’a aussi un peu déçue même si j’ai aimé cette lecture.

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv49687967.jpgBen et Sheere, deux jumeaux, n’ont pas eu la vie facile. Dès leur naissance ils ont été séparés car tous deux courent un très grand danger. En effet, un homme a juré de les retrouver et de les tuer dès qu’ils auront atteint l'âge de seize ans. Cet homme, c’est Jawahal.

Sheere a donc passé son enfance à fuir ce meurtrier avec sa grand-mère, Aryami. Elles ont parcouru de nombreuses villes, sous l’emprise de cette menace. De ce fait, Sheere n’a jamais eu d’amis, n’a pu s’attacher à quelqu’un d’autre qu’à sa grand-mère. Ben, quant à lui, a été placé dans un orphelinat. Au sein de cette institution il s’est lié d’amitié avec six autres enfants du même âge et a ainsi créé la Chowdar Society, un club très privé dont les règles sont les missions sont les suivantes : « garantir à chacun de ses membres l’aide, la protection et le soutien inconditionnels des autres, quelles que soient les circonstances, le danger ou l’adversité » et « partager les connaissances acquises par chacun d’entre nous et les mettre à disposition de tous ». Cette fraternité se retrouve le soir pour des réunions collectives dans le Palais de minuit. Le jour de leurs seize ans, Ben et Sheere sont enfin réunis, mais ces retrouvailles seront de courte durée car Jawahal est de retour et compte bien réaliser son vœux : les tuer. S’en suit alors des recherches ainsi qu’une longue course poursuite contre leur ennemi. Mais qu’est-ce que ce Jawahal souhaite vraiment ?

 

 

Cet auteur m’a toujours emmenée loin, loin, dans un univers inconnu, effroyable, diabolique, intriguant. Encore une fois, le pari est réussi mais dans une moindre mesure (commencerais-je à me lacer de Carlos Ruiz Zafòn ?). J’ai trouvé que ce second tome manquait un peu de détails qui permettraient au lecteur de se plonger pleinement dans ce livre, de se fondre entièrement dans l’univers proposé. Contrairement aux autres livres de Carlos Ruiz Zafon, j’ai eu du mal à cerner les lieux dans lesquels l’action se déroule, ainsi que les images que l’auteur souhaitait surement nous montrer. C’est dommage, mais en même temps, mon imagination à fonctionner plein pot. Il faut dire aussi que, pour une fois, l’action ne se déroule pas en Espagne, ni plus exactement à Barcelone, mais à Calcutta, en Inde. C’est sûr, le dépaysement est certain, j’ai voyagé, mais je crois que je préfère quand même lorsque l’auteur nous parle de sa ville natale, ville qui m’attire énormément, surtout lorsque Carlos Ruiz Zafon en parle…

J’ai trouvé l’histoire un chouia moins bien que dans le premier tome ou dans les autres livres de cet auteur. Pour moi, l’histoire est un peu tirée par les cheveux, un peu trop étrange à mon goût. Et puis, je n’ai rien retrouvé du premier tome. Certes, je le savais car j’ai lu la quatrième de couverture, mais j’ai eu du mal à comprendre la logique de l’auteur. Pourquoi une trilogie ? A cela, je rajoute également le fait que je n’ai ressenti aucune émotion en ce qui concerne les personnages, car j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à eux, à m’identifier à eux. Je crois que j’ai été un peu gênée par ces deux protagonistes loin d’être banals, avec leur vie décousue et sans attache… Et puis, et puis, je me suis très vite perdue entre les différents membres de la Chowdar Society, car même si une présentation très carrée nous est proposée au début de ce roman, chacun a une qualité propre à lui. Je crois que je peux malgré tout passer sur ce point et remettre cela sur le fait que je n’ai pas lu de manière très régulière ces temps-ci.

Bon malgré tous ces points négatifs, on peut en trouver quelques-uns très positifs, à commencer par la fin qui m’a surprise, et conquise à la fois. Ce final m’a bluffée, m’a agréablement surprise. J’ai été réellement emportée par cette fin haute en couleurs. L’auteur a aussi le mérite d’écrire un excipit bref, mais bien construit. J’ai aimé connaître le fin mot de cette histoire, savoir ce qu’il allait advenir réellement des personnages, de leur amitié. Je ne suis pas restée sur ma faim, je n’ai pas eu besoin d’imaginer quelque chose de spécial. Tout ce qui doit être dit a été dit. Comme d’habitude, j’ai aimé l’écriture de l’auteur, à la fois poétique, et simple. Le tout forme quelque chose de cohérant, bien mené.

 

 

En bref

J’ai apprécié cette lecture, mais ce second tome de la trilogie de la brume m’a un peu plus déçue que le premier. Le manque de détail ne m’a pas transportée comme d’habitude. Malgré tout, ce second opus est à découvrir !

 

 

« Ca n'a rien d'adorable d'être seule, dans son enfance ou dans sa vieillesse. Des années durant, je me suis demandé comment étaient les autres enfants, s'ils faisaient les mêmes cauchemars que moi, s'ils se sentaient aussi malheureux que moi. Celui qui prétend que l'enfance est le temps le plus heureux de la vie est un menteur ou un imbécile. »

 

 

Ce roman était (censé être) une lecture commune avec Pomm, Mia, Luna et Clem.

 

 

Robert Laffont, 305 pages, 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif