Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 10:30

http://www.livraddict.com/covers/11/11903/couv10030107.jpg

 

Vers la fin des années 70, Art Spiegelman entame l’écriture de l’histoire de son père, Vladeck sous la forme d’une BD. Ce dernier est Juif et a vécu, durant la Seconde Guerre Mondiale, la déportation, les camps, les humiliations, la déchéance. A travers un dialogue retraçant l’histoire de Vladeck de 1938 à 1945, le lecteur se retrouve également immergé dans la relation père-fils qu’entretiennent les deux protagonistes…

 

 

Pour la seconde fois, je partage avec grand plaisir une lecture commune avec Moka… Une lecture qui se révèle être un « classique » de l’univers de la BD, et qui pourtant, jusque-là ne me faisait pas tellement plus envie que ça… J’ai été très longtemps rebutée par ces dessins en noirs et blancs, où les humains sont représentés par des animaux… Et puis, grâce à Les ignorants de Davodeau et grâce aux conseils appuyés de mon cher et tendre, j’ai décidé de franchir le pas… Et quelle claque ! Quelle déception de ne pas l’avoir lu avant !

Récit intimiste et historique, Maus n’a cessé de me surprendre par la manière dont l’histoire est racontée. Le lecteur se retrouve à la fois confronté à la dureté de la guerre, aux ignominies faites aux Hommes, mais il est aussi confronté aux relations conflictuelles que sont celles de Vladeck et Art. En effet, les deux Hommes ne cessent de se chamailler pour un rien. Petit à petit, en progressant dans le récit, on comprend comment ils ont été poussés à cela quelle culpabilité les ronge.  

On découvre également avec étonnement qu’aucun jugement n’est apporté de la part de Vladeck qui narre les faits comme ils sont, sans pour autant ne jamais rien cacher. La vérité est dite sans forme de détour. Le tout, forme un récit, qui semble d’une incroyable véracité mais aussi d’une incroyable violence. C’est d’ailleurs pourquoi cette BD a été commencée depuis plusieurs semaines… Il m’a été impossible de lire cet album d’une traite tant les propos, les faits m’ont choquée, outrée.  

Lentement, j’ai également compris le choix d’utiliser des personnages animaux pour illustrer les propos de Vladeck. Avec cette proposition, les images deviennent moins choquantes, plus digestes… Et d’une certaine façon, j’ai trouvé les personnages plus attachants et plus touchants. Très vite, on s’émeut de la situation des deux Hommes, de leur histoire… Et on ne peut ressortir indemne de tout cela.

Alors bien sûr, si vous n’avez pas encore lu Maus, je ne peux que vous le conseiller pour sa véracité, pour cet incroyable choc et cette incroyable confrontation aux pires moments de l’histoire. 

 

 

http://i13.servimg.com/u/f13/11/42/44/50/maus_e10.jpg

 

Logo BD Mango bleu

Chez Mango

 

topbd 2013

Top BD de Yaneck : 19/20

 

 

Flammarion, 296 pages, 1998

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Theoma 24/07/2013 11:01


Un classique. As-tu lu métamaus ?

Marion 28/07/2013 11:36



Pas encore! Je l'ai croisée mais je ne l'ai pas ouverte!



Stephie 19/07/2013 09:34


J'adore Maus ! Je le donne très souvent à lire à mes élèves aussi

Marion 21/07/2013 09:26



Je pense que c'est une très bonne initiative! Le format peut permettre à ceux qui n'aiment pas trop lire de trouver une alternative à la lecture! 



le cher et tendre 14/07/2013 17:00


( Les ignorants) :


 - A propos de noir et blanc, tu ne m'as pas dit ce que tu
avais pensé de "Maus" d'Art Spiegelman.


- Ah, écoute, c'était pas gagné... Son petit dessin animalier tout
charbonneux, ça m'attirait pas vraiment. Mais, alors, incroyable... Dès que tu mets le nez dedans, tu es happé. Sur l'histoire des juifs pendant la seconde guerre mondiale, c'est un document
irremplaçable. Tout le monde devrait l'avoir lu, tu crois pas ?
- Non seulement je suis d'accord, mais c'est aussi un livre que je donne à
lire à ceux qui doutent des capacités de la bande dessinée. Il fait partie des bouquins qui rassurent : si on peut faire ça en bande dessinée, ça vaut le coup de s'y consacrer
sérieusement.
- Et ce qui est étonnant, c'est que le dessin un peu minimaliste, on
l'oublie totalement.
- Non, non, on ne l'oublie pas. Il est parfaitement accordé au propos du
livre. Il porte le récit. Dessiné réaliste, "Maus" aurait été obscène.


Si juste et si proche de ce que j'ai ressenti en la lisant !


Une Bd à rendre obligatoire dans les écoles (Celà limiterait peut être le nombre de nazis).


Ps: La dernière phrase révèle que je suis un faux littéraire =) 

Marion 15/07/2013 12:48



Très proche aussi de ce que j'ai ressenti... Heureusement que tu m'as poussé à la découvrir! Merci de ton passage cher et tendre! ;)



Elodie 12/07/2013 10:25


Même si le sujet est très dur, je pense que cette bande-dessinée est indispensable pour ce rendre compte de ce qu'à été l'horreur des camps de concentration.

Marion 13/07/2013 09:34



C'est vrai... C'est un très bon témoignage! 



Marion 11/07/2013 11:25


Il faut définitivement que je lise cette BD...

Marion 11/07/2013 16:59



Ha oui... Passage obligatoire! ;)



Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif