Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 20:34

Voilà un bon moment que ce livre dormait sur ma PAL... Après avoir enchainé les romans d'EES, il me fallait une petite pause pour passer à autre chose... Ce livre avait pourtant sa petite importance, puisque c'est avec ce livre que j'ai pu rencontrer l'auteur lors d'une séance dédicace... Une jolie rencontre, qui m'a un peu fait peur... Que dire face à son auteur favori? 

C'est la première fois que je lis un essai d'EES, et je dois dire que le bilan est très mitigé... 

 

http://img.over-blog.com/209x300/1/79/51/68/quand-je-pense--beethoven.jpgCe livre se compose de deux histoires.

 

La première raconte l'histoire même d'Eric Emmanuel Schmitt. Après avoir écouté Beethoven en boucle pendant son adolescence, après avoir profondément aimé cet être, il s'est détourné de son compositeur préféré. Et puis un jour, lors d'une exposition de masque, Beethoven renvient dans la vie de l'auteur. Il se demande alors pourquoi il s'est détourné de ce compositeur.

 

Pour être totalement franche, ce premier essai m'a un peu (beaucoup?) laissée de marbre... Pourquoi? Parce qu'il s'agit de réflexions qui apparaissent au hasard, au fil du texte, de souvenirs de l'auteurs, mais aussi de descriptions de musique. Je crois que, tout simplement, je n'ai jamais ressenti pour personne ce que l'auteur a pu éprouver pour ce compositeur. Moi même, je n'écoute pas ce genre de musique... Certaines me font de l'effet, certes, mais c'est assez rare... Du coup, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre où Eric-Emmanuel Schmitt voulait en venir, pourquoi toute cette réflexion, ...? 

Par contre, l'écriture est absolument splendide, quoique plus complexe que les romans précédents de l'auteur. Ce dernier utilise une écriture beaucoup plus soutenue. Les mots semblent avoir été pesés, choisis... Autant vous dire que sans cela, je serais peut être passée à la seconde histoire...

 

 

La seconde histoire, la voici. Kiki est une femme sextagénaire, rayonnante, pleine de vie. Elle habite dans une maison de retraite et passe ses journées avec ses amies Rachel, Zoé et Candie. Un beau jour, dans une brocante, Kiki trouve un buste de Beethoven. Celle-ci est persuadée que cet objet lui fera entendre la musique du compositeur. Elle achète également un poste audio portatif afin d'écouter ses disques où qu'elle se trouve. Dans un jardin public, elle rencontre Babacar, un jeune homme qui n'écoute pas du tout ce genre de musique. Kiki l'initera au genre classique et tous les deux, grâce à la musique accompliront de belles choses... Kiki est également la seule à ne pas entendre la musique sortir du corps de Bethoven jusqu'au jour où quelque chose va changer sa vie...

 

J'ai préféré cette seconde lecture, moins intime, mais plus romancée aussi. Celle-ci m'a un peu plus parlée certainement pour les raison évoquée juste avant... C'est une lecture pleine de tendresse, d'émotion, avec quelques pointes d'humour. Avec Beethoven, Kiki va affronter de vieux démons, retrouver une forme de vie, faire de grandes choses. On peut voir à quel point ce compositeur à pu marquer cette femme, à quel point il a joué un rôle essentiel dans sa vie. 

L'écriture de l'auteur, quant à elle, change du tout au tout. Elle se fait moins soutenue, plus souple, plus simple à lire aussi.

 

 

En bref

La première histoire m'a laissée de marbre; elle ne m'a pas parlée, pas émue, pas vraiment intéressée non plus. La seconde histoire est romancée. Elle m'a parfois touchée, fait sourire aussi... Un bilan plutôt mitigé, donc.

 

 

" En art comme en flirts, il y a des êtres dont la fréquentation constitue l'antidote à l'amour qu'ils inspirent. "

 

 

Albin Michel, 184 pages, 2010

 

 

http://img.over-blog.com/300x300/5/37/06/74/schmitt_ee.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Malika 29/03/2012 15:10


Cet auteur a souvent de très bonnes idées de roman, originales et intéressantes mais le résultat n'est pas toujours réussi ! Peut-être devrait-il moins publier (quasiment un roman tous les ans
!!!!) et davantage peaufiner chacun de ses romans !!!

Marion 29/03/2012 17:16



C'est vrai que certains romans manquent parfois d'un petit quelque chose (pas tous la part de l'autre est vraiment parfait!)... Celui-là en fait partie, je pense...



Violette 28/03/2012 11:39


Schmitt, c'est je t'aime moi non plus pour moi... j'ai adoré certains de ses romans (La Part de l'autre par exemple), détesté d'autres. Je le trouve un peu ... imbu de sa personne!

Marion 28/03/2012 20:01



Ha oui? Je le trouve très accessible, moi au contraire... Après je ne suis peut être pas objective non plus! ^^ 



Moka 26/03/2012 20:06


J'adore EES, du coup, j'ai peur d'être déçue... Je dois lire La Part de l'autre prochainement.

Marion 27/03/2012 15:54



Je comprends! Par contre la part de l'autre est génial! ;)



Linette (pseudo) 26/03/2012 18:56


Il ne me tente pas vraiment celui-la. Je pense que j'en lirai d'autres.

Marion 27/03/2012 15:55



Je comprends! ;)



unchocolatdansmonroman 26/03/2012 17:07


Ton avis est intéressant, j'ai hâte de lire ce livre et de découvrir sa composition qui m'intrigue !

Marion 26/03/2012 17:34



J'espère que ton avis sera plus enthousiaste que le mien



Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif