Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 21:40

http://img.livraddict.com/covers/92/92683/couv14298215.jpg

 

A 90 ans, Octave Lassalle se sent de moins en moins autonome et sait qu’il aurait besoin d’aide pour réaliser les tâches les plus simples. Ancien chirurgien, il a passé sa vie à se soucier des autres, à maintenir l’état de santé des autres. Son métier aura d’ailleurs été l’objet d’une blessure irréparable… Mais aujourd’hui, c’est lui qui a besoin d’autrui. Il passe alors une annonce et part à la recherche de quatre perles rares qui seront à la fois ses confidents, ses boussoles, ses canes de vieillesse. Il confie donc sa vie à Marc, Hélène, Yolande et Béatrice, quatre inconnus, qui ne feront que se croiser dans la grande maison qu’occupe le chirurgien. En effet, le vieil homme leur attribue des plages horaires bien précises, tant et si bien que tous ne se feront que se relayer, que se croiser. Il décèle dans ces quatre personnes une histoire singulière, faite de peines, de doutes. Au fil des pages, le lecteur découvre ces cinq personnages très différents… Un moyen peut-être de retrouver une paix intérieure…

 

Tourner quelques pages… Doucement. Prendre son temps. Et savoir immédiatement qu’on va être dans son élément, qu’on n’aura pas envie de quitter ces cinq protagonistes. Très vite, ça a été une évidence.

Ce livre est certainement le roman le plus abouti, le plus poignant et le plus marquant de l’auteure parmi l’ensemble des œuvres lues jusqu’alors. Et pour cause, c’est un réel coup de cœur que j’éprouve pour ce roman qui a traîné plus d’un an sur mes étagères. Un manque de temps, une appréhension sont les raisons de cette attente. Mais ceci est aussi mêlé d’une grande impatience. Car retrouver Jeanne Benameur c’est être presque certain du coup de cœur…

L’auteure façonne des personnages touchants, presque réels, avec leurs histoires, leur passé, leurs souvenirs… et en un sens, leurs blessures. Des personnages qu’on a envie de connaître toujours plus, qu’on a envie d’aider, de consoler. Des personnages finalement proche de nous tous, car en chacun on peut y déceler une part de nous-même et en tirer une certaine morale.

Jeanne Benameur touche aussi son lecteur grâce à une écriture poignante, ciselée, créant ainsi une véritable poésie au sein du texte.

 

Un roman à découvrir sans modération (si ce n’est pas déjà fait) !

 

 

« Sa librairie de prédilection.

Elle était restée longtemps là, passant d'un livre à l'autre, s'imprégnant peu à peu de l'atmosphère paisible et en même temps animée, souterrainement, par la quête de ceux qui ouvrent, feuillettent, cherchent le texte qui va leur faire signe, les accompagner quelques heures, quelques nuits, toute une vie peut-être. C'est un lieu où elle se sent bien. À l'abri et en même temps prête à toutes les aventures intérieures. Bordée. Elle est venue se glisser là comme entre les pages d'un livre aimé. Peut-être un sourire à échanger, quelques mots. Ce serait suffisant. Elle a besoin ce soir de s'appuyer à l'humanité discrète et forte de ceux qui lisent.»

 

 

Challenge-Jeanne-Benameur

 

Actes Sud, 280 pages, 2013

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:31

http://img.livraddict.com/covers/43/43912/couv9395340.jpg

 

Souvenez-vous… Il y a peu de temps je vous parlais du tome 1 de la série Blast, roman graphique incroyable qui vous fait vivre une expérience hors normes ! La chance c’est que les trois premiers tomes m’ont été offerts par ma belle-famille à Noël !

 

L’histoire reprend son cours. L’aventure de Polza Mancini continue à être livrée à deux policiers déconcertés. Il s’agit de ne pas le froisser, de ne pas le brusquer. Il faut qu’il avoue afin de connaître le rôle qu’il a joué dans cette histoire sordide. Mais Polza n’est toujours pas décidé à parler du meurtre de Carole ; aussi, notre protagoniste raconte plutôt sa rencontre avec Jacky, surnommé Saint-Jacky. A la fois clochard, dealer et lecteur compulsif, ils deviennent amis et mènent un bout de chemin ensemble. Avec lui, Polza connaît avec lui plusieurs « blast », notamment grâce à la drogue. Jusqu’au jour où Polza sera confronté à une révélation qui le fera reprendre la route.

 

Je suis entrée dans le second tome avec une certaine facilité ; finalement, j’ai repris la route avec cet homme à la fois repoussant et touchant. L’alternance passé/présent crée un rythme, une certaine rupture dans la narration, parfois dense voire même écœurante. Retrouver la vie réelle, ces policiers qui cuisinent notre protagoniste nous permet de souffler, d’oublier un peu ces images d’horreur qui nous ont été livrées. On constate également une progression certaine dans cette enquête, bien qu’elle soit assez peu rapide. Le suspens tient le lecteur en haleine. Cependant, il est vrai que l’effet de surprise du premier tome est un peu passé. La découverte de Blast était tout simplement incroyable car, comme je l’ai dit, j’ai trouvé l’expérience unique. Avec le second tome, on sait à quoi s’attendre. Néanmoins, l’auteur nous offre une nouvelle rencontre qui va bouleverser la vie de notre protagoniste. La figure du lecteur compulsif reste bien sûr un élément d’admiration certain, pour nous lecteurs. On arrive à envier cet homme qui vit dans ses livres et qui ne passe ses journées qu’à lire. Malgré tout, on comprend assez rapidement que bien qu’il soit un individu cultivé, il a aussi une facette sombre qui poussera notre protagoniste à s’éloigner de lui.

Cette seconde partie nous permet également de découvrir un peu mieux la vie menée par le protagoniste. Dans les bois, il connaît une véritable communion avec la nature. Même si on ne peut approuver son comportement, on constate qu’il revit, qu’il vit pleinement cette nouvelle vie qui lui est offerte. Durant la journée, il boit et s’empiffre de ce qu’il trouve, toujours à la recherche désespérée du blast. Ceci crée un effet de confusion, de malaise chez le lecteur qui ne sait plus comment prendre la situation. On assiste à la fois à la dérive du personnage, mais également à sa plénitude. 

Côté planches, Manu Larcenet continue à nous bluffer. Planches silencieuses et bavardes s’alternent contribuant au dynamisme de l’histoire. Il nous propose également des dessins de grande qualité, entièrement en noir et blanc, parfois agrémenté d’une touche colorée. Un régal !

A très bientôt avec le troisième tome !

 

http://www.bdzoom.com/local/cache-vignettes/L520xH660/Blast_interieur2-746f6.jpg

 

Logo BD Mango bleu

Chez Mango

 

topbd 2013

Top BD de Yaneck : 19/20

 

 

Dargaud, 204 pages, 2011

Repost 0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 13:00

http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/72/17/7b/72177b4083f17d9ec168130acd09eb27.jpg

Source : Pinterest 

 

Vous l'avez certainement remarqué... Mon blog dort depuis ce début d'année scolaire. Le rythme est intense, les journées sont longues, chargées, intenses. 

Je lis peu, mais je découvre beaucoup de livres de sociologie, qui sont beaucoup moins à mon goût que les romans. Tout ça pour vous dire que j'espère être un peu plus présente d'ici un mois (car oui dans un mois, ce sont les vacances !)... J'ai d'ailleurs quelques chroniques en retard que j'espère vous livrer très vite. En attendant je découvre avec étonnement que mon blog est toujours très suivi et j'en suis ravie.

 

Bref, à très bientôt :)  

Repost 0
Published by Marion - dans Blabla & bazar
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 10:44

SAM 1518

 

Ces appels et SMS pour souhaiter la bonne année / Se dire combien ces moments passés ensemble étaient bons / Les retrouvailles avec mon amie d'enfance / Ecrire une note d'intention... Et être confrontée à la page blanche / Cette insomnie insupportable / Rentrer à Avignon et découvrir qu'il n'y a pas d'eau dans mon studio... Le soulagement / Une rentrée qui démarre sur les chapeaux de roue / Un entretien à l'Agence Régionale du Livre de PACA / "J'ai l'impression que la semaine a commencé il y a trois mois" / La soirée multivision / Prendre le temps de lire une BD en rentrant / Un petit déjeuner au lit en compagnie de  Lolita / Faire les soldes avec ses Chloé et Emilie / Ne pas être très raisonnable / Un goûter chez Milk Shop / Aller le chercher à la gare / To Rome with love ou ma première déception avec Woody Allen / Une pizza à la figatelli / Le loup de Wall Street ou comment être dégoûtée de l'argent / "Je sais même pas quand on va se revoir" / Un exposé sur Klimt / Deux soutenances annulées. Encore ! / Prêter à nouveau Le bleu est une couleur chaude / Partir à Aix-en-Provence entre copines / Un entretien réussi / S'acheter Le chien qui louche pour fêter ça / "Où on a mis la voiture?" / Rentrer à Lyon, puis à la maison et être la plus heureuse du monde / "En raison d'un acte de malveillance, le train n°... est annulé" / Sauter dans un TGV après une course folle / Manger dans un chouette resto avec un pâtissier au col Bleu-Blanc-Rouge / Dire au revoir à Sarah et Aurélien. Pour de bon cette fois / Avoir enfin entre ses mains Mauvais Genre (Merci Sarah) / Lui dire merci un peu en retard / Ce départ dans la bouche de métro qui provoqua un mal de cœur à tous les deux / Pleurer en regardant des amoureux se dire au revoir / Lire pendant près de 3h sans interruption dans le train / Reprendre tout doucement la guitare / Les divagations des "Nuits Indiennes" / Le reportage Vienne 1900 ou comment avoir LA révélation / Chercher comme ça des billets pour se rendre à Vienne / Se résoudre à aller voir le médecin pour ce foutu mal de dos / Nous déclarons la soirée raclette ouverte / Une soirée d'au revoir chez Emilie / Décider de profiter de ce beau soleil et d'aller faire les soldes / Les médicaments pour les rhumatismes... A 21 ans / Une soirée entre copines / Tomboy ou cette grande claque / La déception du lundi matin / Le stress qui monte, petit-à-petit / Chercher désespérement des solutions / Entrer dans Profanes / Aller voir un spectacle de Hip-Hop sur du jazz avec Chloé / Des envies de soutenir le projet "The Parisianer" / Découvrir The Lunchbox (merci Emilie) / Débuter son cahier du cinéma…

 

Sur une idée de Moka...

Repost 0
Published by Marion - dans Blabla & bazar
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 12:09

http://img.livraddict.com/covers/3/3488/couv40099016.gif

 

Humbert Humbert, la trentaine, est un européen immigré aux Etats-Unis.

Professeur de littérature, il décide de s’installer dans la jolie maison de Charlotte Haze afin d’y trouver l’inspiration pour écrire son prochain roman. Mais la maîtresse de maison n’est pas seule : elle habite avec sa fille, Lolita, douze ans, à l’aube de l’adolescence.

Notre protagoniste, Humbert Humbert, qui déclare dès le début de l’ouvrage être irrémédiablement attiré par les « nymphettes », ces jeunes filles prêtes à devenir de jeunes femmes, tombe amoureux de Lolita, de sa fraicheur juvénile.

Prêt à tout pour vivre son amour, celui-ci épouse même la « grosse Haze » afin de rester prêt d’elle… Jusqu’au jour où, sa femme, découvre le pot-aux-roses et s’apprête à tout révéler. Victime d’un accident mortel, Humbert et Lolita s’embarquent dans un road trip à travers tout le territoire américain.

 

 

C’est la seconde fois en peu de temps que j’éprouve une réelle difficulté à vous faire partager ce que la lecture a suscité en moi. Il faut dire que Lolita n’est pas un ouvrage simple…

Le lecteur est confronté dès les premières pages à un homme pédophile qui vous explique sans aucune pudeur son attirance pour les jeunes filles. Par ailleurs, cet éclaircissement est fourni via un journal intime, permettant au lecteur d’être le voyeur de cette folie, du scandale.

C’est donc troublée que je ressors de cette lecture… Troublée et perdue parfois. A travers les pages, le lecteur s’égard, en oublie le vrai et le faux, donnant ainsi une sensation de vertige, de désarrois. Les premières pages choquent, narguent le lecteur qui ne sait plus trop s’il doit continuer ou stopper immédiatement cette lecture. Le protagoniste est d’ailleurs conscient de ce qu’il suscite et n’hésite pas à en jouer. Certains instants sont également d’une longueur parfois insupportable. J’ai parfois hésité à sauter quelque page afin de voir si une quelconque action allait revenir… Mais non, j’ai lu, doucement. Et d’ailleurs, la lenteur avec laquelle j’ai lu l’ouvrage est certainement symptomatique de tout cela…

Et pourtant… Et pourtant malgré ces bémols, c’est une lecture qui m’a plu et qui, j’en suis sûre restera longtemps gravée en moi. Parce que même si le lecteur ne peut qu’être offusqué par cette passion, il ressort de ce livre une véritable histoire d’amour, sûrement d’ailleurs unilatérale, mais aussi une véritable ironie et poésie dans le texte. Les mots, les expressions utilisées par l’auteur y sont riches, ainsi que ses descriptions.

 

Conseiller cette lecture se révèle être difficile… Autant être franche, je pense qu’il faut y être préparé, savoir à quoi s’attendre… Mais c’est une œuvre qui vaut le détour et je suis ravie d’avoir franchi le pas, d’avoir découvert ce classique de la littérature.

 

« Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta. Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. »

 

 

Folio, 552 pages, 2001

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:00

http://chezmo.files.wordpress.com/2010/04/blast.jpg

 

 

L’histoire débute dans un commissariat de police. Un homme à l’allure imposante est interrogé par deux policiers. L’affaire à l’air de la plus haute importance puisqu’une femme, Carole Oudinot, est dans le coma, sous aide respiratoire. Son état est critique. Polza Mancini est donc interrogé car on pense qu’il a joué un rôle dans cette sombre histoire. Mais lequel ? Pour le comprendre, le protagoniste a besoin de parler, de raconter. Et ce, même si le temps presse.

Son histoire débute avec la mort de son père. C’est à la suite de cet événement traumatisant qu’il connaîtra son premier « blast », un choc émotionnel, psychologique. Un choc qui lui permettra aussi de se sentir vivre, de se sentir lui-même. Un choc qu’il a besoin de revivre. Et pour ce faire, il plaque tout. Sa femme, sa maison. Il décide de vivre en marge de la société, seul, dans la forêt en quête de ce fameux « blast ».

 

 

http://aliasnoukette.fr/wp-content/uploads/2011/09/Blast-2-1.jpgJ’ai terminé cet album il y a un moment déjà. Mais je n’ai pas vraiment réussi à en parler… Pourtant, j’ai réellement aimé cette lecture. Il faut dire que se plonger dans Blast reste une expérience assez unique en matière de BD, aussi bien au niveau du scénario qu'au niveau des dessins. Le lecteur est confronté à un univers totalement à part, inconnu. Sombre et coloré. Doux et angoissant. Beau et triste.

On s’immerge très vite dans ce monde imaginé par Manu Larcenet, tant et si bien qu’on se laisse bercer par cette histoire, même si tout ce qui y est dit et présenté n’est pas rose. J’ai bien essayé de reposer cet album pour ne pas le dévorer d’un coup, mais autant être franche, c’est quasiment mission impossible. Lorsqu’on se plonge dans Blast, il faut avoir du temps… Du temps pour lire cet album magnifique. Du temps pour s’émerveiller devant ces planches. Du temps pour écouter, digérer l’histoire du protagoniste.

Celui-ci est obèse, plutôt repoussant, et ses habitudes alimentaires sont vraiment anormales, ce qui suscite des moqueries, des remarques peu aimables de la part des autres. Remarques qui n’ont pas manqué de m’indigner et de provoquer immédiatement une grande sympathie pour le personnage qu’est Polza. Plus que de la sympathie, je dirais même que j’ai éprouvé une certaine émotion en découvrant ce personnage et en découvrant son histoire. Car dans ce monde globalement peu avenant avec lui, on retrouve également les figures du bien. Figures qui montrent qu’il y a encore un peu d’humanité dans ce monde. Ces personnages se retrouvent partout, même dans des endroits inattendus… C’est peut-être d’ailleurs ce que je retiendrais le plus dans cet album. Cette rencontre venue de nulle part avec ceux qui vivent dans la forêt pour y dénoncer notre société. Partie que j’ai trouvée très intéressante, et qui mérite vraiment qu’on s’y attarde !

Difficile d’en dire plus… Difficile d’en parler. Mais Blast vaut le détour, doit être lu si ce n’est pas déjà fait ! En tous cas, moi, j’attaque le second tome !

 

http://aliasnoukette.fr/wp-content/uploads/2011/09/Blast1_1.jpg

http://aliasnoukette.fr/wp-content/uploads/2011/09/Blast1_2.jpg

 

 

Logo BD Mango bleu

Chez Mango

 

topbd 2013

Top BD de Yaneck : 19/20

 

 

Dargaud, 204 pages, 2009

Repost 0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 09:15

http://bd.casterman.com/docs/Albums/41410/9782203041769.jpg

 

Zweig et son épouse Lotte fuient le nazisme grandissant et décident, après plusieurs escales, de s’exiler au Brésil. Alors que Lotte s’émerveille devant ce pays et semble trouver petit à petit ses marques, reprendre une santé de fer, Stefan Zweig, quant à lui, se montre morose.

Pourtant, la population brésilienne lui offre un très bon accueil, notamment grâce à son livre Brésil terre d’accueil. Mais rien n’y fait. Zweig est tourmenté par la situation actuelle du monde et même sa femme, pourtant si pleine de vie, ne parvient pas à lui remonter le moral.

Zweig songe alors à quitter ce monde et Lotte ne pourra lui faire changer d’avis.

 

 

http://bedecole.com/bd/wp-content/uploads/2012/06/STEFAN-SWEIG-2.jpgLecture peu originale puisque celle-ci a déjà a été commentée et recommentée par nombre de blogueurs… Mais qu’importe ! Cette lecture était pour moi l’occasion de me plonger encore plus dans l’univers de Zweig, écrivain que j’affectionne particulièrement ! Pourtant, il est vrai que je n’ai lu que très peu de livres de l’arteur. Néanmoins, tous, m’avaient touchée à un degré assez extrême. Choc émotionnel, choc artistique ! Tant et si bien que Zweig est devenu un autour incontournable, et j’espère, un jour,  réussir à lire l’ensemble de ses œuvres… Cette Bande-Dessinée est aussi l’occasion de me plonger dans la Vienne des années 1900, une Vienne dans laquelle je vis particulièrement en ce moment puisque je réalise un exposé portant en partie sur le destin de Klimt…

Je ne vais pas vous le cacher longtemps, cet album a été à la hauteur de mes attentes, si ce n’est plus ! Un véritable coup de cœur, un véritable chef d’œuvre !

Outre les dessins d’une finesse et d’une beauté incroyables, j’ai également aimé découvrir les derniers instants de vie de l’auteur, me plonger et comprendre ces moments de peur et de souffrance.

L’ouvrage se trouve être très intéressant puisqu’il permet redécouvrir ces grands noms viennois qui ont marqué l’histoire ; Klimt, Freud, apparaissent au fil des pages, et ce, pour ma plus grande joie. Les œuvres, plus ou moins connues de Zweig, sont évoquées grâce des anecdotes plus ou moins détournées. C’est par exemple sur le bateau qui les mène au Brésil que Zweig rencontre ces joueurs d’échecs qui l’ont passionné. Ils sont présents dans l’album, de manière globalement discrète, permettant ainsi un clin d’œil aux fidèles de l’auteur. Au-delà d’une bibliographie, c’est également une mise en évidence des textes de Zweig qui sont proposés. Néanmoins, l’un d’entre eux sort du lot : Le monde d’hier. Livre qui m’attend depuis une éternité dans les rayons de ma bibliothèque et qui a provoqué en mois une profonde envie de l’ouvrir… Enfin !

Je me suis également prise d’admiration pour Lotte, cette femme souriante, joyeuse, qui suit de près chaque œuvre écrite, produite par son mari. Leur amour, leurs moments d’intimité sont ainsi extrêmement bien mis en forme et en valeur dans l’ensemble de l’ouvrage. Le lecteur comprend très vite qu’entre eux, tout est fusionnel, passionnel.

Quant aux planches aux dessins de la Bande-dessinée, je dois bien avouer que j’ai été subjuguée par ces aquarelles qui décrivent si bien cet univers, qui donnent un ton globalement poétique à l’ensemble de l’ouvrage. Les dessins mettent en exergue l’exil, les paysages brésiliens, l’amour du couple, ces moments de tourment.

Un coup de cœur, un vrai. Des comme ça, j’en veux tous les jours !

 

http://bdzoom.com/wp-content/uploads/2012/03/Zweig-dessin.jpg

 

 

Logo BD Mango bleu

Chez Mango

 

topbd 2013

Top BD de Yaneck : 19/20

 

 

Casterman, 88 pages, 2012 

Repost 0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 12:27

http://twentythreepeonies.files.wordpress.com/2014/01/tag-du-blogueur-convivial.jpg?w=640

 

En ce début d’année, le tag du blogueur convivial se fait de plus en plus présent sur la blogosphère… Une bonne et nouvelle façon de remercier ses plus fidèles lecteurs, ceux qui commentent chacun de nos articles nous donnant des conseils, des avis…

La palme m’a été donnée plusieurs fois et je vous en remercie… Serais-je donc une vraie bavarde ?

 

 

Voici les règles auxquelles nous devons nous plier :

 

01 – Lorsque tu apprendras que tu as été désigné, te réjouir tu devras.

 

02 – Danser la gigue et arborer le logo de ce Tag sur ton blog tu feras.

 

03 – Pour remercier celui qui t’a désigné, un petit texte tu rédigeras.

 

04 – Puis, les 10 internautes les plus bavards sur ton blog tu nommeras.

 

05 – Les prévenir (sur leur blog) de ton méfait tu devras.

 

06 – Faire ce Tag UNE SEULE FOIS tu pourras.

 

 

Et les 10 plus bavards du pti bazar de Rion sont les suivants :

Livr0ns-n0us, Noukette, Lasardine, Leati, Sarah, Soukee, Mo, Sophie, Violette et Jérôme

 

Sans oublier les autres : Moka, Marion et Cristie qui m'ont taguée mais qui sont aussi de fidèles lectrices... Mais aussi : Maman, qui passe de temps en temps, Riz-Deux-ZzZ...

Repost 0
Published by Marion - dans Tag
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 13:47

lala.jpg

 

Retrouver le vent violent avignonnais / Remplir les premières feuilles d'examens avignonnaises / Ce partiel qui vous vide de toute énergie / Une soirée à lire qui fait du bien / Discuter mémoires et se rendre compte de l'enjeu et des hésitations de chacun / Un « pourquoi pas » après une invitation à fêter Noël parmi nous / Hâte de préparer et vivre ces moments avec lui / Ecouter Compay Segundo à fond en se levant le matin / Rendre ce dossier commencé depuis bien longtemps. Le soulagement / « Je vais chez miss nunuche » / Se retrouver sous un vent violent / Une soirée raclette chez Emilie / Apprécier de retrouver certains personnages de mon enfance/adolescence dans « Le casse-tête chinois » / Un marché de Noël fermé / Une douche froide / M'excuser pour ma mauvaise humeur / Se sentir nulle / Avoir l'impression de vivre au rythme de ces départs et de ces retrouvailles / Un oral stressant / Deux soutenances annulées / Le repas de Noël au RU / Attendre avec impatience l'arrivée de mes parents pour un week-end en Provence / Une soirée crêpes avec eux / Voir le Moulin de Daudet mais aussi Arles, Beaucaire et Villeneuve-lès-Avignon / Visiter les Beaux et ses carrières de Lumières / S'émerveiller dans ce décor. Enfin! / Une soirée chez les Corses et leurs délicieux « tapas » / Finir tous les cadeaux de Noël / Avoir hâte que la semaine se termine / L'annulation des cours du vendredi / Des tensions naissantes / Un déjeuner chez Françoise avec les copines / Prendre son temps l'espace d'un après-midi / En profiter pour faire une valise, remplie de livres et BD / Regarder avec plaisir un téléfilm sur Brassens / Un cours annulé et décider d'aller boire du Lipton chez Laure / Un gros burger à l'italienne / Fêter la fin des cours au Montbazillac et à l'Asti / Ces pizzas énormes! / Rentre à Lyon / Aller choisir son cadeau de Noël au marché de Noël et avoir hâte de porter cette chaude écharpe / Rentrer à la maison. Enfin! / Une partie de « L'âge de pierre » / Recevoir à temps une commande Rad. / Un coupe de cheveux très, très courte / Retrouver sa meilleure amie rentrée d'Angleterre / Préparer des tartelettes salées pour Noël. Brûlées / La cloche qui annonce l'arrivée du Père-Noël. Le sourire et l'excitation des enfants / « Blast » au pied du sapin / Se retreindre de le dévorer / Les croissants en se réveillant / Les TOP 10 de fin d'année / Le SMS de mon propriétaire pour me demander s'il n'y a pas une fuite récemment chez moi / L'angoisse de se retrouver dans 20 cm d'eau / Les courses du Réveillon à la Part-Dieu. Opération suicide / La bière artisanale du court-circuit / Débuter le Réveillon avec un verre en moins / Un magret aux pêches et quatre épices / Un bouchon de Clairette qui fait peur à tout le monde / Dire au-revoir à Sarah et Aurélien / Espérer que cette nouvelle année sera aussi belle...

Repost 0
Published by Marion - dans Blabla & bazar
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 08:00

http://3.bp.blogspot.com/_uh9TQpcA_Hk/TRiPqDTR1KI/AAAAAAAABlo/Czl7ys6ZVsc/s1600/laver+les+ombres.jpg

1. Laver les ombres de Jeanne Benameur

 

http://deslivresdeslivres.files.wordpress.com/2013/11/le-plus-petit-baiser-jamais-rencense-mathias-malzieux.jpg?w=350&h=545

2. Le plus petit baiser jamais rencensé de Mathias Malzieu

 

http://static.fnac-static.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/0/4/8/9782253057840.jpg

3. Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

 

http://2.bp.blogspot.com/_uh9TQpcA_Hk/TJL4icoMzNI/AAAAAAAABcY/WarywWNk234/s1600/tellier.jpg

4. Assez parlé d'amour d'Hervé Le Tellier

 

http://idata.over-blog.com/1/83/30/54/litterature-canadienne/room-01.jpg

5. Room d'Emma Donoghue

 

http://sarawastibus.files.wordpress.com/2010/08/tsongor.jpg

6. La mort du roi Tsongor de Laurent Gaudé

 

http://www.musanostra.fr/jeunefilleperle.jpg

7. La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier

 

http://www.images-booknode.com/book_cover/2827/le-cirque-des-reves-2827452-250-400.jpg

8. Le cirque des rêves d'Erin Morgenstern

 

http://images.telerama.fr//medias/2012/09/media_86919/la-verite-sur-l-affaire-harry-quebert,M93686.jpg

9. La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joël Dicker

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/61PlW5qO0nL._SL1148_.jpg

10.  Et puis, Paulette... de Barbara Constantine

 

 

 

J'en profite également pour vous souhaiter une très belle année 2014.

Qu'elle soit riche de bonheurs, joies et lectures... A très vite! 

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article

Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif