Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 12:19

http://www.livraddict.com/covers/13/13416/couv35206609.jpg

 

Momo vit chez Madame Rosa depuis son plus jeune âge. Madame Rosa, c’est cette ancienne prostituée qui accueille chez elle des enfants de prostituées en toute illégalité. Mais Madame Rosa se fait vieille et elle a de plus en plus de mal à assumer son rôle, à grimper ces six étages pour rentrer chez elle… Alors le jeune Momo l’aide le plus possible. Il l’aide à remonter les courses, il appelle les amis de sa mère adoptive afin qu’elle ne se sente pas seule, il appelle le médecin quand l’état de Madame Rosa se détériore… Seulement, voilà… Madame Rosa est guettée par Alzheimer et le médecin pense qu’il faudrait vraiment qu’elle aille dans un centre spécialisé. La vieille femme, elle, s’oppose à cela. Elle veut mourir ici, dans son appartement. Alors Momo va l’aider à se cacher dans cette cave, avec ses souvenirs afin qu’elle puisse mourir en paix…  

 

C’est une forte histoire d’amour entre une vielle femme et un enfant qui se battent pour la vie, où plusieurs thèmes sont abordés succinctement malgré un ton, au premier abord, très léger. Racisme, vieillesse, construction de soi, drogue, prostitution, mixité sociale sont des thèmes récurrents de ce roman. Des thèmes qui semblent aujourd’hui toujours d’actualité et pourtant ce roman a été écrit dans les années 70. Une histoire aux thèmes magnifiques, intéressants et pourtant, le charme n’a pas opéré.

Les premières pages ont été laborieuses ; j’ai eu du mal à entrer dans ce roman, à m’accoutumer à l’écriture de l’auteur. Car le texte est la voix de Momo, dix ans, avec ses maladresses de langage, ses phrases naïves, ses tournures alambiquées, ses mots inventés ou détournés. Avec ce choix, il a été difficile pour moi d’apprécier à juste mesure cette lecture, d’éprouver une quelconque émotion, de m’attacher aux personnages. Petit à petit, en m’accrochant, j’ai réussi à m’habituer, j’ai ri de ces maladresses mais cette réticence ne m’a jamais vraiment quittée.

Finalement, c’est principalement la fin qui m’a réellement marquée et touchée. Momo prend son rôle de fils adoptif à cœur et se coupe en quatre pour réaliser les souhaits de sa mère adoptive. Une fin magnifique qui fait réfléchir, qui fait grandir notre jeune narrateur…

Un livre à l'avis mitigé, mais qui vaut quand même le détour pour les thèmes abordés.

 

 

« Elle ne voulait pas entendre parler de l'hôpital ou ils vous font mourir jusqu'au bout au lieu de vous faire une piqure. Elle disait qu'en France on était contre la mort douce et qu'on vous forçait à vivre tant que vous étiez encore capable d'en baver. »

 

 

Editions Folio, 274 pages, 1982

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion - dans Romans
commenter cet article

commentaires

Malika 26/09/2013 11:35


J'adore ce roman, sa sagesse, son émotion, son intelligence et son humour. Le personnage de Madame Rosa est magnifique et cette histoire d'amour entre elle et Momo est bouleversante, c'est l'un
des rares romans pour lequel j'ai pleuré. Dommage que tu ne sois pas rentrée dedans ... 

Marion 27/09/2013 15:43



Je comprends tes arguments... Malheureusement le charme n'a pas opéré... Peut-être qu'il faudra que je le relise un jour!



Violette 12/09/2013 11:46


j'espère que tu ne t'es pas vexée, moi j'aimerais vraiment qu'on me signale mes coquilles... je dois en laisser tant! Bonne journée ;-)

Marion 13/09/2013 09:52



Non non, tu as bien fait. D'autant plus que celle-ci était énorme! Bonne journée!



Violette 11/09/2013 14:55


"un livre au roman mitigé"??? J'adore Gary!

Marion 12/09/2013 09:25



Oupsss! Merci! :)



Midola 11/09/2013 11:57


C'est un magnifique roman. Je garde surtout en souvenir l'humour et la naïveté du jeune garçon.

Marion 11/09/2013 12:55



J'ai trouvé le thème très beau oui... Malheureusement je suis passé à côté!



Sarah 11/09/2013 10:30


Pas forcément le mieux/plus facile roman de Romain Gary pour découvrir cet auteur sensationnel mais j'avais eu un peu de mal aussi à le lire je crois et j'ai vu la pièce à Aurillac et j'ai juste
eu a savourer la beauté du texte (qui était bcp moins indigeste comme ça, je ne sais pas pourquoi...Pcq par exemple dans 'Room' c'est pareil le narrateur est un enfant, enfin je me rapelle que là
aussi au début ça m'avait soulé...lol)) Je peux te prêter les autres si tu veux qui sont différents ^^

Marion 11/09/2013 11:43



Dans "Room" le langage enfantin m'avait déplu au début... Après, ça allait un peu mieux... peut-être à cause de l'intrigue, du suspens... Ici j'ai trouvé ça assez déplaisant et je n'ai pas trop
aimé ces idées bizarres qu'il a le petit Momo! ^^. Mais je réésayerais de lire cet auteur (j'avais bien aimé "Les cerfs-Volants"). Quand on se verra tu m'en prêteras un? :)



Présentation

  • : Les lectures de Marion
  • Les lectures de Marion
  • : Parce que la lecture est une passion qui se partage, il me fallait un univers bien à moi. Des livres, des Bandes dessinées, de jolies découvertes et quelques déceptions. Bienvenus dans la bibliothèque de Marion.
  • Contact

En ce moment, je lis...

http://4.bp.blogspot.com/-VUXAB70YlT0/Ua1z_9yrdUI/AAAAAAAAEZ0/u10YcLsy99E/s1600/la+liste+de+mes+envies.jpg

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_165734.jpg

 

Rechercher

Rubriques

BD

 

blabla.png

 

rentree.png

 

logochallenge3-copie-1.png

 

logorl2013

 

movies.png

 

Romans.png

 

swap.png

 

tag.png

Je suis aussi sur...

http://lecran.org/wp-content/uploads/2011/12/facebook-logo.png

 

logo liv

 

http://img.hellocoton.fr/fr/logo.gif